Rejetons l’attaque du gouvernement espagnol contra l’autonomie locale et les remunicipalisations

(11 mai 2017) Le mouvement européen de l’eau (EUWM) et la Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (EPSU) lancent aujourd’hui une campagne afin d’enjoindre le gouvernement espagnol à cesser de mettre toutes sortes d’obstacles aux mouvements de remunicipalisation des compagnies d’eau. A ce sujet, une proposition d’amendement à la loi, à travers une mesure dans le budget, doit être rejetée. Pour cela on demande d’agir en envoyant le message en espagnol ci-dessous au Ministre des Finances.

Comme déjà annoncé dans ce site, le succès de la déclaration du droit humain à l’eau en Slovénie s’est poursuivi par un mouvement porté par de grandes villes en Espagne. La Fédération syndicale européenne des services publics (FSESP), qui a soutenu l’initiative citoyenne européenne Right2water, avec le Mouvement Européen de l'Eau, accueillent positivement ce mouvement de reprise des compagnies d’eau sous le contrôle public. Ce pas va dans la bonne direction. Les compagnies peuvent ainsi opérer sous une supervision sociale et démocratique et également dans un but non-lucratif, un des objectifs de l’ICE.

L’actuel gouvernement espagnol se dit opposé aux choix de ces municipalités et a orienté les choix démocratiques vers un management public dommageable. Le projet de budget comprend une disposition additionnelle (numéro 27) qui prend des allures de cheval de Troie contre la remunicipalisation et l’autonomie locale. Il donnera un coup d’arrêt au transfert des travailleurs évoluant dans le secteur privé vers l’administration publique. Cela conduira aussi à un affaiblissement de l’expertise et créera un manque de travailleurs qualifiés. C’est clairement une atteinte aux droits des travailleurs et des citoyens.

Ainsi, nous comptons sur vous pour écrire au Ministre des finances, Monsieur Cristobal Montoro : cristobal.montoro@congreso.es

Estimado Señor Ministro,

Por la presente le manifiesto mi rotundo rechazo a la Disposición Adicional 27 de la ley de Presupuestos de 2017 que, de aprobarse, supondrá una drástica restricción de la democracia local y la imposibilidad de avanzar en la implementación del derecho humano al agua en su país y por lo tanto en Europa ya que supondrá un freno a los procesos de remunicipalización.

Atentamente,

(ajoutez votre nom)